Candidatures - 16/10/2017

Pour les JO d’hiver, les Américains ne refuseront rien

La machine est en marche. Elle pourrait bien prendre rapidement de la vitesse. Larry Probst, le président du comité olympique américain (USOC), l’a annoncé sans langue de bois, en fin de semaine passée à Colorado Springs: les Etats-Unis sont « intéressés par l’organisation des Jeux olympiques d’hiver ».

Intéressés, un terme très neutre pour suggérer ce qui apparaît comme une évidence: mis en appétit par la victoire de Los Angeles dans course aux Jeux d’été 2028, le mouvement sportif américain en veut encore. L’hiver après l’été. Ou peut-être même, qui sait, l’hiver avant l’été.

« Idéalement, ce sera probablement 2030, pour qu’il n’y ait aucune confusion avec les préparatifs pour Los Angeles 2028 », a précisé Larry Probst, au deuxième jour de l’assemblée générale de l’USOC. Idéalement, mais pas forcément. Les Américains n’en font pas mystère: ils n’ont pas fermé la porte à une candidature pour les Jeux d’hiver en 2026.

Surtout, l’USOC veut déjà prendre position dans l’éventualité, possible à défaut d’être probable, où le CIO décide finalement de reproduire pour l’hiver le scénario joué pour l’été: un double vote 2026-2030 lors de la session de Milan en 2019.

« Dans une telle hypothèse, nous voulons certainement prendre part à la conversation », a insisté Larry Probst. « Nous devons en discuter plus longuement avec le CIO afin de mieux comprendre le processus et le timing d’une candidature », a confirmé Scott Blackmun, le directeur exécutif de l’USOC. Le message américain est clair: nous voulons les Jeux d’hiver, nous serons candidats, très vite ou bientôt. Au CIO, désormais, de nous préciser les règles du jeu pour affiner notre stratégie de campagne.

Larry Probst a levé le voile sur les premiers contours d’une candidature. Une liste de villes intéressées est déjà en cours de rédaction à l’USOC. Elle comprend Denver, Reno-Tahoe, Salt Lake City, plus plusieurs autres noms encore non dévoilés. Dans le  cas où les Américains se décideraient à y aller pour 2026, ou pour un double vote 2026-2030, la ville candidate serait désignée avant la fin du mois de mars 2018. La machine est en marche.

ActualitésVoir toutes les actualités