Institutions - 29/03/2018

Thomas Bach, une visite historique en Corée du Nord

Il l’avait annoncé. Il tient parole. Thomas Bach, le président du CIO, s’est envolé ce jeudi 29 mars pour la Corée du Nord. Il doit effectuer une visite officielle de trois jours à Pyongyang, jusqu’au samedi 31 mars.

L’information a été révélée en fin de matinée par l’agence sud-coréenne de presse Yonhap. Elle a ensuite été confirmée par un communiqué du CIO.

Thomas Bach a pris un vol de la compagnie nord-coréenne Air Koryo à l’aéroport international de Pékin, accompagné dans son voyage par plusieurs autres officiels du CIO. En plus de Thomas Bach, la troupe compterait une dizaine de membres du CIO. La délégation s’est posée quelques heures plus tard à Pyongyang, la capitale de la République populaire démocratique de Corée. Elle en repartira samedi dans la matinée.

Thomas Bach avait promis en janvier dernier, au moment des discussions à Lausanne sur la participation de la Corée du Nord aux Jeux de PyeongChang, qu’il effectuerait un déplacement à Pyongyang avant la fin du printemps. Il tient parole.

Selon le CIO, les discussions porteront sur « le développement du sport en République populaire démocratique de Corée suite à la participation réussie de ses athlètes aux Jeux olympiques d’hiver de 2018 à PyeongChang, ainsi que sur la préparation des athlètes du CNO de la République populaire démocratique de Corée en vue d’une qualification et d’une participation aux Jeux olympiques de 2020 à Tokyo, de 2022 à Pékin, et aux éditions des Jeux olympiques de la Jeunesse de 2020 et 2022. »

Difficile de faire plus vague. En revanche, aucune information n’a filtré quant à une rencontre entre le président du CIO et le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un durant les trois jours de la visite. Elle est très attendue. Elle serait historique.

ActualitésVoir toutes les actualités