Jeux de la Francophonie - 01/02/2019

L’OIF veut étudier les conséquences et les options

Deux jours après l’annonce du retrait du Nouveau-Brunswick de l’organisation des Jeux de la Francophonie 2021 à Moncton et Dieppe, l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) a réagi via un communiqué, publié jeudi 31 janvier. « L’OIF a été informée du désengagement des autorités du Canada Nouveau-Brunswick à organiser les IXe Jeux de la Francophonie 2021 à Moncton-Dieppe, écrit-elle. Bien que l’OIF regrette cette décision, elle est confiante dans le fait que la tenue de cet événement valorisant la vitalité et la créativité de l’ensemble de la jeunesse francophone, aura bel et bien lieu en 2021. Les conséquences de cette décision ainsi que les différentes options possibles seront examinées par les Etats et gouvernements membres du Conseil d’orientation du Comité international de Jeux de la Francophonie (CIJF), qui se réunira à Paris les 14 et 15 février. » Une réunion qui s’annonce décisive pour l’avenir à court terme de l’événement sportif et culturel.

ActualitésVoir toutes les actualités