Aviron - 12/08/2019

Tokyo passe haut la main

L’épreuve pré-olympique d’aviron pour les Jeux de Tokyo 2020 appartient désormais au passé. Elle s’est déroulée la semaine dernière (7 au 11 août), dans le cadre des championnats du monde juniors. Une habitude. La compétition a été organisée sur le site de Sea Forest Waterway, un plan d’eau spécialement construit pour les prochains Jeux, l’un des rares sur le circuit mondial à être alimenté en eau salée. Commentaire de Jean-Christophe Rolland, le président de la FISA, au terme des Mondiaux juniors 2019 : « Nous sommes très fiers de pouvoir bénéficier de cet excellent nouveau site d’aviron. Les installations et les aménagements sont remarquables. Je tiens à mettre en avant l’investissement des Japonais sur ce projet. » Selon un communiqué de la Fédération internationale d’aviron (FISA), les quatre premiers jours de régates ont été dominés par un vent arrière. Mais la journée des finales, dimanche 11 août, s’est déroulée dans des conditions de vent parfaites, avec un plan d’eau sans la moindre vague. En revanche, la forte chaleur sur le bassin et autour a encore fait des ravages, avec des températures de 34° pendant la compétition, dimanche 11 août. Selon le service médical des Mondiaux, trois rameurs ont dû être soignés après leur course. Les organisateurs ont suggéré que les mesures prises pour lutter contre les effets de la chaleur n’étaient sans doute pas suffisantes. Elles seront renforcées l’an prochain pour les Jeux de Tokyo 2020, pour les rameurs comme pour les spectateurs.

ActualitésVoir toutes les actualités