MONDIAL 2022 - 23/05/2019

La FIFA renonce à son rêve de grandeur

Gianni Infantino peut renvoyer aux oubliettes son rêve de grandeur. La FIFA a annoncé officiellement, mercredi 22 mai, renoncer à faire passer le Mondial de football de 32 à 48 équipes dès l’édition 2022 au Qatar. Une étude de faisabilité avait pourtant été présentée en mars dernier. Elle estimait les revenus supplémentaires d’un tournoi à 48 équipes « entre 300 et 400 millions de dollars. » La question était même inscrite à l’ordre du jour du prochain congrès de la FIFA, le 5 juin à Paris. Et Gianni Infantino avait multiplié les voyages dans le Golfe, au cours des derniers mois, pour tenter de convaincre au moins un autre pays, voire deux, de partager les rencontres avec le Qatar. Mais la situation politique du Qatar, soumis à un blocus des pays voisins, a fait voler le projet en éclats. La FIFA a reconnu mercredi 22 mai que « dans les circonstances actuelles, une telle proposition ne pouvait être mise en œuvre. » Cette décision sonne comme un échec personnel pour Gianni Infantino. Mais l’Italo-Suisse n’y perdra pas son siège. Seul candidat à sa propre succession, il sera élu pour un second mandat, le 5 juin à Paris, lors du congrès annuel de la FIFA.

ActualitésVoir toutes les actualités