Tokyo 2020 - 08/03/2019

Le casse-tête des chambres d’hôtel

L’IPC ne s’en cache pas : la question du logement reste sa principale préoccupation à plus de 500 jours des Jeux paralympiques de Tokyo 2020. Elle a été longuement évoquée cette semaine à l’occasion d’une revue de projet menée par le comité d’organisation avec une délégation de l’IPC. Craig Spence, le directeur de la communication et du marketing de l’IPC, a expliqué : « De notre point de vue, le manque de chambres d’hôtel accessibles demeure le plus grand casse-tête. Nous comprenons parfaitement qu’il n’y a pas de solution rapide pour régler cet important problème. Les chambres d’hôtel accessibles ne peuvent pas être construites du jour au lendemain. Il est peu probable que nous ayons suffisamment de chambres entièrement accessibles prêtes pour les Jeux de Tokyo 2020. » Le gouvernement métropolitain de Tokyo a récemment adopté une loi obligeant les hôteliers de la capitale à augmenter le nombre de chambres accessibles aux personnes en situation de handicap. Mais, selon les estimations, l’offre sera très inférieure aux besoins pour les Jeux paralympiques.

ActualitésVoir toutes les actualités