IPC - 11/02/2019

La Russie réintégrée

Une fois n’est pas coutume, l’IPC suit l’exemple du CIO. L’organisation internationale paralympique a annoncé par la voix de son président, le Brésilien Andrew Parsons, sa décision de réintégrer la Russie. Son comité national paralympique (RPC) était suspendu depuis le mois d’août 2016. Il retrouvera sa place. Dans un communiqué publié vendredi 8 février, l’IPC se déclare « convaincu que maintenir la suspension du RPC n’était plus nécessaire. Le RPC a mis en place des mesures qui donnent l’assurance qu’il s’agit désormais d’une organisation très différente de celle qui existait avant les Jeux de Rio 2016. Les athlètes russes font partie des athlètes les plus testés des Jeux paralympiques et ils continueront de l’être. » Après avoir suspendu la Russie, en 2016, l’IPC avait posé comme conditions à son retour que l’agence russe antidopage (RUSADA) soit réintégrée par l’AMA, et que la Russie reconnaisse le rapport McLaren. A la différence de la première, cette seconde condition n’est pas remplie. « La Russie ne va probablement pas accepter le rapport McLaren, reconnaît Andrew Parsons. Mais nous avons décidé de chercher une voie commune avec le RPC pour rendre possible une levée des sanctions sous strictes conditions. » L’IPC surveillera les sports paralympiques russes jusqu’au moins en 2022, imposera des tests de dépistage supplémentaires aux athlètes et pourra immédiatement suspendre de nouveau le pays s’il ne respecte pas les conditions qui seront dévoilées le mois prochain. Celles-ci incluront une suspension automatique si l’AMA décidait que la RUSADA ne respecte pas les règles internationales. La réintégration du comité paralympique russe sera effective le 15 mars 2019.

ActualitésVoir toutes les actualités