- 28/10/2016

Le Comité olympique canadien dévoile un plan de financement de 132 millions $ pour le sport de haute performance au Canada

Le chef de la direction du COC, Chris Overholt, annonce d’importants investissements lors d’un discours devant l’Empire Club du Canada

TORONTO — Le chef de la direction du Comité olympique canadien (COC), Chris Overholt, a dévoilé aujourd’hui une vision audacieuse pour Équipe Canada en annonçant un investissement de 132 millions de dollars au profit de la communauté sportive canadienne.

Lors d’un discours prononcé devant l’Empire Club du Canada à Toronto, M. Overholt a annoncé que le COC renouvellera son financement dans le sport de haute performance à hauteur de 37 millions de dollars par l’entremise d’À nous le podium. Parallèlement, le COC investira une nouvelle somme de 16 millions de dollars – le gouvernement fédéral doublera la mise – pour assurer la croissance et le développement de la prochaine génération d’olympiens.

Conformément au nouveau modèle financier, le COC s’engage à investir 5 millions de dollars dans un nouveau programme de perfectionnement des entraîneurs, une première au Canada, qui vise à apporter un soutien financier crucial aux fédérations nationales de sport afin qu’elles puissent attirer, développer et retenir les meilleurs entraîneurs du monde dans les années à venir.

Au cours des quatre dernières années, le COC a investi 10 millions de dollars pour renforcer les fédérations nationales de sport. Jeudi, M. Overholt a annoncé que le COC s’engageait à octroyer 5 millions de dollars additionnels au cours des quatre prochaines années.

Le nouveau cadre financier du COC prévoit aussi 1 million de dollars pour financer Plan de match, un programme qui vise à aider les athlètes à intégrer le marché du travail lorsqu’ils cessent la compétition, en investissant dans leur développement personnel pendant leur carrière sportive grâce à des programmes éducatifs et des occasions de réseautage. Deux millions de dollars seront aussi remis aux différents établissements du Réseau des instituts du sport olympique et paralympique (RISOP) du Canada à travers le pays où bon nombre d’athlètes de haut niveau s’entraînent.

Au total, le COC prévoit un investissement de 132 millions de dollars au profit de la communauté sportive du Canada, ce qui constitue une hausse de 140 % depuis la période financière de 2009-2012.

Ces étapes n’auraient pu être franchies sans le soutien des partenaires commerciaux du COC, dont Bell Canada, RBC, HBC, Canadien Tire, Air Canada et Deloitte.

Parallèlement, M. Overholt a indiqué que le COC avait allégé sa structure organisationnelle et réduit son effectif pour s’aligner sur ses besoins futurs afin d’être en meilleure position de soutenir les athlètes et ses partenaires. Il a ajouté que bien que ces choix ne soient jamais faciles à faire, il faut prioriser les investissements dans la haute performance.

Les Jeux olympiques de Rio, l’été dernier, ont été marquants pour Équipe Canada puisque nos athlètes ont obtenu un succès sans précédent à des Jeux non boycottés en décrochant 22 médailles, dont quatre d’or, trois d’argent et quinze de bronze, ce qui égale l’ancien record d’Atlanta 1996 tout en obtenant un plus grand nombre de médailles d’or.

Cela augure bien pour l’avenir puisque l’âge moyen des médaillés canadiens à Rio était de moins de 24 ans, et 52 des athlètes qui se sont classés au top huit participaient à leurs premiers Jeux. Pour assurer le succès croissant de la prochaine génération d’athlètes, le COC s’engage à investir dans l’analyse de données pour repérer et développer les athlètes les plus prometteurs en leur procurant davantage de ressources.

À cet égard, M. Overholt a aussi lancé un appel au gouvernement fédéral pour l’inciter à réévaluer le programme d’aide aux athlètes (PAA) et la façon dont Ottawa soutient les athlètes brevetés. Au Canada, le PAA n’a pas été indexé à l’inflation depuis 11 ans, ce qui n’est guère garant de succès olympique à l’avenir.

Les Jeux olympiques d’hiver de 2018 se dérouleront à PyeongChang, en Corée du Sud, alors que les prochains Jeux olympiques d’été auront lieu à Tokyo, au Japon, en 2020.

CITATION

« Bien que nous ayons fait des pas de géants, nous devons continuer d’élever notre jeu pour que les athlètes puissent continuer d’élever le leur. Le statu quo ne nous permettra jamais de maintenir notre place dans le monde. Les coûts continuent d’augmenter et nous devons constamment revoir la façon dont nous soutenons le sport de haute performance au Canada. Nous devons trouver des moyens d’en faire plus à la fois pour nos athlètes et notre pays. »

– Chris Overholt, chef de la direction et secrétaire général, Comité olympique canadien

 

ActualitésVoir toutes les actualités