Russie - 18/03/2020

Le coronavirus offre un sursis à la Russie

Les effets de l’épidémie de COVID-19 dans le monde du sport peuvent se révéler très inattendus. La pandémie pourrait offrir un sursis à la Russie, toujours menacée d’une suspension de 4 ans du mouvement sportif international. Le Tribunal arbitral du sport (TAS) a annoncé, en effet, sa décision de ne plus organiser la moindre audience dans ses locaux de Lausanne au moins jusqu’au 1er mai, en raison des risques de propagation du virus. Certes, le TAS explique dans un communiqué encourager les parties prenantes des différentes affaires à échanger par vidéoconférence, voire à annuler les audiences et se contenter des éléments écrits contenus dans les dossiers. Mais il semble très probable que ce report des procédures ne devrait pas permettre au TAS de rendre un verdict dans le différend entre l’AMA et la Russie avant les Jeux de Tokyo 2020. La Russie pourrait donc participer sous ses couleurs et son drapeau aux épreuves olympiques, hors athlétisme… sous réserve que les Jeux aient lieu aux dates initiales.

ActualitésVoir toutes les actualités