FIFA - 02/10/2019

Avalanche de suspensions

A chaque jour son banni dans le monde merveilleux de la FIFA. Après le Colombien Enrique Sanz, ex secrétaire général de la CONCACAF, dont la suspension à vie a été annoncée lundi 1er octobre, un autre haut dirigeant du football sur le continent américain est rayé des listes. Eugenio Figueredo, l’ancien président de la Fédération uruguayenne, a écopé de la même sanction : une suspension à vie. Arrêté à Zurich en 2015, dans le cadre du scandale du FIFAgate, il a été reconnu coupable de corruption par la commission d’éthique de l’organisation internationale. En prime, il devra s’acquitter d’une amende de 1 million de francs suisses (913 000 euros). Ancien vice-président de la Confédération de football d’Amérique du Sud (Conmebol), Eugenio Figueredo est âgé de 87 ans. Il a été condamné pour « son implication, entre 2004 et 2015, dans une vaste opération de corruption concernant l’attribution de contrats pour des droits de télévision et marketing pour des compétitions de la Conmebol. »

ActualitésVoir toutes les actualités