Boxe - 19/06/2019

Vizer montera sur le ring

Réunie mercredi 19 juin à Lausanne, la commission exécutive du CIO a planché une nouvelle fois sur l’avenir olympique de la boxe. Bonne nouvelle pour les boxeurs, elle a défini les contours du tournoi des Jeux de Tokyo 2020 et son processus de qualification. L’an prochain, le tournoi de boxe sera disputé dans 13 catégories de poids, huit pour les hommes et cinq pour les femmes (contre dix pour les hommes et trois pour les femmes aux Jeux de Rio 2016), comme déjà approuvé par la commission exécutive en juin 2017. Le quota global de 286 athlètes est maintenu et sera constitué de 186 hommes et 100 femmes (contre 250 hommes et 36 femmes aux Jeux de Rio 2016). Quatre épreuves continentales de qualification seront organisées (épreuve combinée pour l’Asie et l’Océanie), plus une épreuve mondiale de qualification. Elles se dérouleront entre janvier et mai 2020. Les villes hôtes des épreuves de qualification seront sélectionnées dans les pays qui ont récemment accueilli ou qui accueilleront prochainement des Jeux olympiques. Enfin, un groupe de travail a été formé pour superviser le déroulement des épreuves de qualification et du tournoi de boxe aux Jeux de Tokyo 2020. Présidé par le Japonais Morinari Watanabe, président de la Fédération internationale de gymnastique et membre du CIO, il est composé de l’Ougandais William Frederick Blick (membre du CIO), du Guatémaltèque Willi Kaltschmitt Lujan (membre de la commission exécutive du CIO), de l’Egyptienne Aya Mahmoud Medancy (membre de la commission des athlètes du CIO), et enfin du Roumain Marius Vizer ( président de la Fédération internationale de judo).

ActualitésVoir toutes les actualités