Russie - 14/05/2019

Youri Ganus monte au créneau

Le torchon brûle dans le sport russe. Youri Ganus, le directeur général de l’agence nationale antidopage (RUSADA), a estimé lundi 13 mai que l’équipe de direction de la Fédération russe d’athlétisme (RusAF) devrait être écartée dans sa totalité. Une mesure radicale qui pourrait, selon lui, sortir l’athlétisme russe de l’impasse dans laquelle il est bloqué depuis près de 4 ans. Pour Youri Ganus, la seule solution pour retrouver du crédit auprès de l’IAAF et en finir de la suspension décidée en novembre 2015 consisterait à opérer un vaste nettoyage, en commençant par le président de la RusAF, Dmitry Shlyakhtin. Le directeur général de RUSADA l’a expliqué dans une lettre ouverte au comité olympique russe (ROC). La Fédération « a besoin de vrais changements, et il est grand temps que chacun quitte le monde de l’illusion, a-t-il écrit. Nous devons arrêter de tromper non seulement tous ceux qui nous entourent, mais aussi nous-mêmes. » Youri Ganus estime que la RusAF devrait être dirigée par « administrateur externe », désigné par un panel d’officiels, d’athlètes et de représentants d’organismes internationaux. Selon lui, les entraîneurs des équipes nationales et les responsables des écoles sportives liées au dopage devraient également être remplacés. Réponse immédiate de Pavel Kolobkov, le ministre russe des Sports : « Les propositions de RUSADA ne sont pas opportunes. Le travail de réintégration de la RusAF est en cours. La feuille de route est pratiquement terminée. »

ActualitésVoir toutes les actualités