Paris 2024 - 14/05/2019

Le casse-tête du CDG Express

Mauvaise nouvelle pour le COJO Paris 2024. La perspective de voir le Charles-de-Gaulle Express, qui doit relier l’aéroport de Roissy et la gare de l’Est, prêt à temps pour les Jeux, s’éloigne un peu plus chaque semaine. Valérie Pécresse, la présidente de la Région Ile-de-France, a estimé lundi 13 mai qu’il serait « radicalement intenable » de mettre cette liaison ferroviaire en service avant les Jeux de Paris 2024, car cela « dégraderait les conditions de voyage » des usagers du RER B. A ce stade du processus, deux scénarios sont toujours à l’étude. Le premier prévoit la mise en service du nouveau train en mai 2024. Il est conforme au dossier de candidature de Paris pour les Jeux de 2024. Le second prévoit une livraison en décembre 2025. La Délégation interministérielle aux Jeux olympiques et grands événements sportifs, le groupe ADP en charge des aéroports parisiens et la société de projet CDG Express privilégient le premier scénario. Valérie Pécresse, qui préside également Ile-de-France Mobilités, se range du côté du second scénario. Mais elle propose de mettre en place « une offre spéciale JO », avec des RER B entre la gare du Nord et Roissy, une « compensation acceptable » pour le comité olympique. Au gouvernement de trancher.

ActualitésVoir toutes les actualités