Paris 2024 - 04/04/2019

Sevran veut le surf

Ca se bouscule à la porte du COJO Paris 2024 pour accueillir les épreuves de surf, l’un des quatre sports additionnels proposés au CIO. Après Lacanau, en Gironde, une alliance formée de Biarritz, Capbreton, Hossegor et Seignosse, un nouvelle candidature vient de se manifester. La ville de Sevran, en Seine-Saint-Denis, a annoncé avoir envoyé un courrier très officiel à Tony Estanguet. Mais, à la différence des deux autres dossiers, elle se positionne pour l’accueil du surf dans un bassin artificiel. Les élus locaux mettent en avant la construction de « La vague Grand Paris », une infrastructure censée voir le jour en 2023. Le projet de Sevran se situe dans un écoquartier à dix minutes de l’aéroport Charles-de-Gaulle. Il prévoit la réalisation d’un bassin de surf pouvant générer un millier de vagues par heure, capable d’accueillir simultanément un centaine de surfeurs. Il sera intégré à un ensemble d’équipements dédiés aux sports de glisse et aux pratiques jeunes et urbaines, dont l’escalade et le breakdance.

ActualitésVoir toutes les actualités