CIO - 15/11/2018

L’Espagne fait amende honorable

Victoire diplomatique pour le CIO. L’organisation olympique avait demandé aux fédérations internationales, depuis quelques jours, de ne plus attribuer d’événements majeurs à l’Espagne. En cause, la décision des autorités espagnoles de refuser à la délégation du Kosovo son drapeau et son hymne aux championnats du mode de karaté, disputés la semaine passée à Madrid. L’Espagne a cédé. Mercredi 14 novembre, le ministre espagnol des Affaires étrangères, de l’Union européenne et de la Coopération, Josep Borrell, a annoncé que les athlètes kosovars pourront désormais concourir sous leurs couleurs à l’occasion de toutes les compétitions organisées sur le sol espagnol. Leur drapeau et leur hymne seront désormais autorisés. Dans un communiqué commun, le CIO et le comité olympique espagnol (COE) se sont félicités de la décision du gouvernement de Madrid. « Une fois de plus, le CIO et le COE entendent souligner le rôle essentiel que jouent le sport et le mouvement olympique dans l’édification d’une société plus inclusive et plus juste, reposant sur le dialogue et le respect comme  principes fondamentaux », insistent les deux organisations. L’Espagne ne reconnaît pas le Kosovo, pourtant indépendant depuis 2008.

ActualitésVoir toutes les actualités