AMA - 09/11/2018

Le laboratoire de Stockholm suspendu

L’agence mondiale antidopage (AMA) a épinglé un nouveau laboratoire à son tableau de chasse. Elle annonce dans un communiqué avoir suspendu partiellement le labo antidopage suédois de Stockholm, en raison de sa non-conformité aux standards internationaux pour certains contrôles. Déjà mis à l’écart de façon provisoire depuis le 1er août 2018, l’établissement scandinave installé dans l’hôpital universitaire de Karolinska se voit désormais interdit de procéder à des « contrôles par chromatographie gazeuse – combustion – spectrométrie de masse des rapports isotopiques (CG-C-SMRI). » Sa suspension partielle restera en vigueur pour une période de six mois à compter de la date de notification initiale de la décision de suspension provisoire, à savoir le 1er août 2018. Mais le président du comité exécutif de l’AMA peut décider de rétablir son accréditation, s’il a la preuve que les améliorations nécessaires ont été apportées en vue d’assurer la pleine conformité de la méthode. Dans l’intervalle, le laboratoire de Stockholm peut continuer à procéder à l’analyse d’échantillons à la demande de fédérations ou d’organisations sportives, sauf lorsque cette analyse requiert un contrôle par CG-C-SMRI.

ActualitésVoir toutes les actualités