Football - 12/10/2018

Un plan pour le football féminin

La FIFA l’a révélé cette semaine : le développement du football féminin figure en bonne place parmi ses priorités. L’organisation internationale a dévoilé un ambitieux plan de féminisation de la discipline, depuis le plus jeune âge jusqu’à l’élite, avec l’objectif de doubler le nombre de pratiquantes dans les 12 années à venir, pour compter 60 millions de joueuses dans le monde à l’horizon 2026. La FIFA a également annoncé son intention d’augmenter de façon significative les primes distribuées aux équipes présentes en phase finale du Mondial féminin. Leur montant pour l’édition 2019 en France devrait être communiqué avant la fin du mois. Un progrès. Mais les projets de la FIFA pour le football féminin font déjà des sceptiques aux Etats-Unis. L’ancienne attaquante Abby Wambach, retraitée des terrains depuis le Mondial 2015, explique attendre « un peu plus de précision » sur la façon dont l’organisation présidée par Gianni Infantino compte s’y prendre pour doubler le nombre de joueuses. Surtout, la communauté du football féminin s’insurge contre la programmation de la finale de la Coupe du Monde 2019 en France. Elle doit se dérouler dimanche 7 juillet, le même jour que les finales de la Copa America à Rio de Janeiro et de la Gold Cup de la CONCACAF à Chicago.

 

ActualitésVoir toutes les actualités