Paris 2024 - 14/08/2018

Lacanau se dote d’un bassin artificiel

Le surf n’est pas encore désigné sport additionnel aux Jeux de Paris 2024, mais les candidatures se manifestent déjà pour accueillir une éventuelle épreuve olympique. A Lacanau, en Gironde, un projet de construction d’un bassin artificiel est porté par un groupe d’investisseurs et soutenu par la mairie. Les dernières études sont en cours, le permis de construire pourrait être délivré avant la fin de l’année. Le bassin serait situé au centre d’une nouvelle zone économique et touristique de 24 hectares, construite à l’entrée de la ville. Sa technologie permettrait de « fabriquer » des vagues allant de 50 cm à 1,80 m et de faire varier leur niveau de difficulté. Commentaire de l’un des investisseurs, Pascal Dubois: « Quelle que soit la station retenue (pour les Jeux de Paris 2024), qui est capable de dire s’il y aurait des vagues parfaites en août 2024 ? Nous, nous pourrons le proposer. » La Fédération française de surf a régulièrement suggéré que l’existence d’un site de surf sur des vagues artificielles renforcerait les chances de la discipline de figurer au programme des Jeux de Paris 2024.

ActualitésVoir toutes les actualités