MMA - 01/06/2018

L’IMMAF saisira les tribunaux

Le bras de fer se poursuit entre la Fédération internationale des arts martiaux mixtes (MMA) et l’Agence mondiale antidopage. Les deux parties se sont retrouvées jeudi 31 mai au Palais de Justice de Lausanne pour tenter de régler à l’amiable leur différent. Mais aucun accord n’a pu être trouvé. La suite de l’histoire se jouera donc devant les tribunaux suisses. L’IMMAF conteste la décision de l’AMA de l’empêcher d’être signataire du code mondial antidopage, sans lui donner la moindre raison de ce refus. La fédération internationale remplit pourtant tous les critères requis pour une reconnaissance par l’AMA. Etre signataire du code mondial antidopage constitue une condition pour prétendre à un statut de membre de GAISF, ex SportAccord, l’organisation qui chapeaute l’ensemble des fédérations internationales.

ActualitésVoir toutes les actualités