Mondial 2026 - 09/05/2018

L’Amérique promet le pactole

Le scrutin s’annonce très politique, mais les porteurs de la candidature américaine pour le Mondial de football en 2026 jouent la carte de l’économie. Présents mardi 8 mai à Bruxelles, au congrès annuel de l’Association internationale de la presse sportive (AIPS), ils ont assuré qu’une Coupe du Monde aux Etats-Unis, au Mexique et au Canada rapporterait le pactole. « Le chiffre d’affaires générerait un nouveau record : 14 milliards de dollars de revenus pour la FIFA, a assuré Carlos Cordeiro, le président de la Fédération américaine. Ce serait la Coupe du Monde la plus lucrative de l’histoire. » Le dossier nord-américain, en concurrence avec le Maroc, prévoit la vente de 5,8 millions de billets, pour une recette totale de 2,5 milliards de dollars, plus entre 1 et 1,5 milliard de revenus tirés de l’hospitalité, 3,6 milliards issus du marketing et 5 milliards des droits de télévision.

ActualitésVoir toutes les actualités