AIBA - 30/04/2018

Rakhimov passe à l’offensive

L’heure est à l’offensive pour l’AIBA. Montrée du doigt et menacée d’exclusion par le CIO, l’organisation internationale de la boxe multiplie les démarches pour se refaire une image. Mercredi dernier, son directeur exécutif, l’Américain Tom Virgets, a déposé au siège du CIO à Lausanne un rapport complet détaillant les progrès réalisés au cours des derniers mois sur les questions de gouvernance, financement, management et lutte antidopage. Deux jours plus tard, l’AIBA a publié un communiqué annonçant la décision de son président par intérim, Gafur Rakhimov, de s’entourer d’une équipe d’avocats anglais et américains afin de laver sa réputation. L’homme d’affaires ouzbek a recruté deux cabinets d’avocats, à Londres (Carter-Rucks) et Washington DC (Ferrari & Associates) , afin de lancer une action en justice contre le service de contrôle des actifs étrangers (OFAC) du Trésor américain pour obtenir que son nom soit retiré de la liste nationale des personnes ciblées. Objectif annoncé: mettre fin aux « accusations sans fondement des médias sur (ses) liens infondés avec l’organisation du crime ».

ActualitésVoir toutes les actualités