WOA - 13/10/2017

Un point de vue personnel

Les propos de Mike Miller, le directeur général de l’Association mondiale des olympiens (WOA), sur l’idée d’installer une puce sous la peau des athlètes pour débusquer les tricheurs, n’ont pas été très appréciés par son employeur. Au lendemain de la déclaration du Britannique, prononcée lors d’un débat à Londres sur l’intégrité dans le sport, la WOA s’est fendu d’un communiqué de presse. Joël Bouzou, son président, et Mike Miller,  y précisent l’un et l’autre que la proposition du directeur général exprimait seulement « un point de vue personnel », mais certainement pas la position de l’Association mondiale des olympiens.

ActualitésVoir toutes les actualités