CIO - 10/09/2017

Diack crie au mensonge

Régulièrement cité dans les affaires de corruption au sein du mouvement olympique, Papa Massta Diack passe à l’offensive. Le Sénégalais, fils de l’ancien président de l’IAAF, a assuré en fin de semaine à Dakar que les accusations d’achat de voix au bénéfice de la candidature de Rio aux Jeux de 2016 constituaient « le plus gros mensonge de l’histoire du sport ». Papa Massata Diack fait l’objet d’une demande d’extradition, mais il refuse de quitter le Sénégal pour être entendu par les enquêteurs français. « Il m’est arrivé d’accompagner mon père (Lamine Diack) dans le cadre de son travail, mais de là à dire que j’ai acheté des voix… Mon rôle consistait à aider l’IAAF à identifier des pays où pourraient se tenir des événements sportifs », a-t-il expliqué vendredi 9 septembre à Dakar.

ActualitésVoir toutes les actualités