Rio 2016 - 10/07/2017

Le CIO ne paiera pas

Les Brésiliens devront se débrouiller seuls. Telle est, en substance, la réponse du CIO à l’appel à l’aide porté par Carlos Nuzman, le président du comité d’organisation des Jeux de Rio, lors de sa visite à Lausanne en fin de semaine passée. Le dirigeant brésilien, par ailleurs membre du CIO, s’est rendu en Suisse avec l’espoir d’obtenir un coup de pouce de ses pairs pour régler une ardoise de 35 à 40 millions de dollars laissée par les Jeux de Rio 2016. Selon plusieurs sources, le comité d’organisation des derniers JO d’été n’a toujours pas payé certains de ses prestataires et fournisseurs, faute d’avoir reçu la totalité de l’aide promise par les autorités du pays. Dans un communiqué publié dimanche 9 juillet, le CIO explique « reporter à plus tard » ce sujet, précisant par ailleurs avoir déjà contribué de façon considérable au financement des Jeux de Rio, par le biais notamment d’une subvention de 1,53 milliards de dollars. En clair, débrouillez-vous, on a assez donné.

ActualitésVoir toutes les actualités