CIO - 05/07/2017

L’IPC n’aura pas le droit de vote

Le timing est catastrophique pour le Comité international paralympique (IPC). Sauf peu probable renversement de situation, l’organisation ne sera pas représentée lors de la session du CIO en septembre prochain à Lima. Elle n’aura donc pas le droit de vote, le 13 septembre, lorsque l’assemblée générale du CIO se prononcera sur l’attribution des Jeux de 2024 et 2028. En cause, un calendrier peu compatible avec l’agenda olympique. L’IPC doit élire son nouveau président le 8 septembre à Abou Dhabi. Quatre candidats sont en lice pour succéder à Philip Craven: Patrick Jarvis, Andrew Parsons, John Petersson et Haidi Zhang. Le vainqueur prendra place sur le siège de président de l’IPC, mais il ne succédera pas automatiquement, et surtout pas immédiatement, au Britannique comme membre du CIO. Le nouvel élu devra faire acte de candidature devant la commission électorale des membres du CIO, laquelle devra ensuite soumettre un rapport à la commission exécutive. Une procédure qui ne sera pas terminée au moment où le CIO se prononcera, le 13 septembre à Lima, pour le choix des villes hôtes des deux prochaines éditions des Jeux olympiques et paralympiques d’été.

 

ActualitésVoir toutes les actualités