Candidatures - 08/11/2018

A Calgary, le camp du non aux Jeux prend les devants

J – 5 pour la candidature de Calgary aux Jeux d’hiver en 2026. Mardi 13 novembre, les habitants de la métropole de l’Alberta seront invités à se prononcer par référendum sur la poursuite du projet olympique. A moins d’une semaine du scrutin, les deux camps se tiennent dans un mouchoir. Mais le non semble avoir pris les devants.

A en croire le dernier sondage en date, réalisé à la demande de la chaîne de télévision CBC News, la majorité de la population de Calgary ne veut pas des Jeux d’hiver 2026 à sa porte. Certes, l’enquête a été menée sur un faible échantillon d’électeurs. Seulement 243 personnes ont été sondées à Calgary, et environ 900 sur l’ensemble de la province. Et elle intervient quelques jours seulement après le vote, très serré et longtemps incertain, du conseil municipal sur la poursuite du projet. « Ses résultats sont à prendre avec beaucoup de précautions », prévient Janet Brown, en charge du sondage.

Il n’empêche, le non aux Jeux l’emporte. A Calgary même, 55% des personnes interrogées se déclarent hostiles aux Jeux d’hiver en 2026. Elles sont seulement 35% à se prononcer en faveur de la candidature. Ils sont 10%, parmi les électeurs sondés, à avouer être encore sans opinion.

A l’échelle de la province, le résultat se révèle plus serré et légèrement inversé : 51% en faveur des Jeux, 36% contre et 13% d’indécis.

Pour Janet Brown, l’avance du non ne fait aucun doute. « L’opinion reste très volatile sur cette question olympique, pointe l’experte de l’institut de sondage. Mais le non aux Jeux mène dans une proportion supérieure à la marge d’erreur inhérente à une telle enquête. L’échantillon de la population interrogée était réduit, mais il était aussi très représentatif. »

Autre signe peu favorable à la poursuite du projet : le non gagne du terrain. Un sondage réalisé au mois de juin dernier avait affiché un taux de soutien aux Jeux d’hiver à 50% parmi la population de Calgary, et plus élevé encore (58%) à l’échelle de l’Alberta. Commentaire de Janet Brown : « Le sondage montre que rien n’est encore décidé. Il laisse penser que les derniers jours seront très importants, voire décisifs, quant à l’issue du référendum. »

A moins d’une semaine du vote, la candidature de Calgary ne tient donc plus qu’à un fil. Pourtant, le Canada dans son ensemble reste très attaché aux Jeux d’hiver. Un autre sondage, réalisé en ligne par le site CBC Olympics, révèle un fort intérêt pour l’événement. A la question « Calgary doit-elle accueillir les Jeux en 2026 ? », 71% des internautes ont répondu par l’affirmative. Ils ont été seulement 29% à cocher la case du non. Plus d’un millier de personnes ont répondu à l’enquête, dont le résultat a été arrêté mardi 6 novembre.

Conclusion : les Canadiens continuent à rêver des Jeux d’hiver dans leur pays, huit ans après Vancouver 2010, mais ils n’en veulent pas sous leurs fenêtres. Ils restent séduits par l’événement, mais freinent des quatre fers à la perspective d’avoir à en assumer le coût. Preuve que les arguments de l’Agenda 2020, de la Nouvelle norme et des JO à bas prix, brandis depuis des années par le CIO, ne sont toujours pas entendus en dehors du cercle restreint du mouvement olympique. Ils sont pourtant solides. Mais personne ne les retient.

ActualitésVoir toutes les actualités