Événements - 06/11/2018

Les Jeux mondiaux urbains vont naître à Los Angeles

Patrick Baumann aurait apprécié. GAISF l’a annoncé via un communiqué : la première édition des Jeux mondiaux urbains (World urban games) a été attribuée à la ville américaine de Los Angeles. Elle se déroulera en 2019. En cas de succès, la métropole californienne pourrait faire coup double et organiser également l’événement en 2021.

Deux dossiers avaient été retenus. Après une évaluation des forces et faiblesses respectives, le conseil de GAISF a préféré Los Angeles à Budapest. La capitale hongroise avait pourtant fait le forcing, au cours des dernières semaines, posant sur la table une offre de 10,5 millions de dollars.

Initiés par Patrick Baumann, décédé le mois dernier à l’âge de 51 ans, les Jeux mondiaux urbains portent la marque de GAISF (Association mondiale des fédérations internationales sportives). Ils se veulent un « aimant à jeunesse », censé ramener vers le mouvement olympique une génération nettement plus attirée par l’eSport ou le skateboard que par le dressage ou la lutte gréco-romaine.

La première édition des Jeux mondiaux urbains rassemblera dans la Cité des Anges environ 700 athlètes, autour d’un programme de 7 sports et 14 disciplines, dont le basket-ball 3×3, le BMX freestyle, le breakdance, le flying disc, le parkour, le roller freestyle, le skateboard et l’escalade Boulder. Elle se déroulera pendant 5 jours, au mois de septembre 2019.

A moins d’une année de l’événement, les organisateurs américains devront mettre les bouchées doubles. Ils ont commencé. Le comité d’organisation s’est déjà doté d’un président, Patrick Soon-Shiong, un ancien expert de la biomédecine, aujourd’hui président et directeur général de la société NantWorks, mais surtout propriétaire et président exécutif du Los Angeles Times. Le Californien possède également quelques parts dans le capital des Los Angeles Lakers.

Les Américains ont fait preuve du même empressement à dessiner une carte des sites. Les Jeux mondiaux urbains 2019 se dérouleront pour l’essentiel dans un nouveau parc urbain appelé à sortir de terre dans le quartier d’El Segundo, non loin de l’aéroport international de Los Angeles (LAX). Il sera accessible par autoroute et en transports en commun. Il sera ensuite « légué » à la population, en héritage de ces premiers Jeux.

Les Jeux mondiaux urbains 2019 ne causeront pas seulement sport. Avec la bénédiction de GAISF, les Californiens projettent de les envelopper d’un vernis très entertainment, indispensable dans cette partie du monde pour assurer succès populaire et recettes commerciales. Au programme, un vaste festival en plein air, dédié à la culture digitale, la musique, la nourriture et les sports électroniques. Jeune et moderne.

Selon le Los Angeles Times, Patrick Baumann aurait été un défenseur de la première heure d’une option californienne pour l’édition 2019. Président de la commission de coordination des Jeux de Los Angeles 2028, il s’était rendu sur place en août dernier. Le quotidien rapporte qu’il se serait entretenu longuement avec Patrick Soon-Shiong et l’ex joueur des Lakers Rick Fox, désormais à la tête de la société Echo Fox, spécialisée dans l’eSport. Les trois hommes se sont notamment rencontrés lors du forum sur les sports électroniques, organisé l’été dernier par le CIO à Lausanne.

Rick Fox occupera la fonction de directeur du comité d’organisation des Jeux mondiaux urbains 2019 à Los Angeles. Il en partagera la responsabilité avec l’ancienne athlète australienne Jenny Mann, passée par le CIO où elle était en charge des partenariats sportifs.

 

ActualitésVoir toutes les actualités