Événements - 06/08/2018

Aux JO de Tokyo 2020, le Japon veut avancer le temps

L’idée était dans l’air depuis plusieurs jours. Elle prend de l’épaisseur et pourrait rapidement devenir officielle. Assommé par des chaleurs caniculaires, le Japon envisage très sérieusement de bousculer ses habitudes et de passer à l’heure d’été pour les Jeux de Tokyo 2020.

Selon le quotidien Senkei, les autorités politiques japonaises étudient actuellement la possibilité d’avancer l’heure pendant les trois mois d’été, afin de faire débuter les épreuves olympiques des Jeux de Tokyo avec des températures plus fraîches. Le Japon compte parmi les rares grands pays à ne pas modifier l’heure selon les saisons.

Un premier essai pourrait être réalisé l’an prochain. Le Parti libéral-démocrate du Premier ministre, Shinzo Abe, ferait adopter une résolution l’autorisant à avancer le temps de deux heures, entre juin et août 2019. Si l’expérience était jugée concluante, elle serait renouvelée l’année suivante pour les Jeux olympiques et paralympiques de Tokyo 2020.

Mais, à en croire les différentes sources citées par le quotidien, le Japon reviendrait ensuite à ses habitudes à partir de l’année 2021.

L’idée d’avancer l’heure a été suggérée dès le mois dernier par Yoshiro Mori (photo ci-dessus), le président du comité d’organisation des Jeux de Tokyo 2020. Elle semble avoir fait son chemin.

Une telle mesure aurait un double effet. Le premier serait climatique. En avançant le temps de deux heures, le gouvernement japonais apporterait un peu de fraîcheur à certaines épreuves des Jeux de Tokyo 2020, notamment le marathon, la marche et le triathlon. Les organisateurs des Jeux ont récemment annoncé leur intention d’en avancer le départ, aux premières heures du jour, pour prévenir les risques liées aux fortes chaleur et à un taux d’humidité élevé à la fin du mois de juillet et au début du mois d’août.

Le Japon est actuellement frappé par des températures caniculaires. Le 23 juillet dernier, à la veille de la date symbolique de 2 ans avant le début des Jeux (24 juillet au 9 août 2020), le thermomètre dépassait les 40 degrés aux abords du chantier du futur stade olympique. Plus de 10 000 personnes avaient déjà été hospitalisées. La vague de chaleur a provoqué le décès d’une trentaine de personnes.

Autre conséquence : le décalage horaire. Le Japon est actuellement en avance de 7 heures sur l’Europe (heure CET) et de 13 heures sur la côte est des Etats-Unis. En avançant montres et horloges de deux heures, Tokyo creuserait encore plus l’écart. Le décalage horaire serait alors de 9 heures avec Paris et 15 heures avec New York.

Pour les diffuseurs des Jeux, le changement est tout sauf anodin. En Europe, par exemple, un écart de 9 heures rendrait les Jeux encore plus nocturnes, au moins pour les épreuves disputées dans la journée. A 7 heures à Paris, il serait déjà 16 heures à Tokyo, un horaire où les sessions débutées dans la matinée seraient, pour certaines, terminées et les médailles attribuées.

ActualitésVoir toutes les actualités