Candidatures - 14/03/2018

Pour le Mondial 2026, le « oui mais » du Canada

Un coup d’arrêt pour le projet olympique de Calgary 2026? Peut-être. Le gouvernement canadien a annoncé mardi 13 septembre, par la voix de sa ministre des Sports, Kirsty Duncan, soutenir la candidature commune du Canada, des Etats-Unis et du Mexique à la Coupe du Monde de football en 2026.

Certes, il s’agit à ce stade d’un feu vert « de principe. » Les autorités d’Ottawa veulent en savoir un peu plus long sur le coût de l’événement et son impact sur le budget de l’Etat. Mais en se déclarant officiellement favorable au projet, le gouvernement de Justin Trudeau fait un grand pas en avant.

Kirsty Duncan l’a expliqué: en cas de victoire du dossier américain face au projet du Maroc, en juin prochain lors du congrès de la FIFA à Moscou, le gouvernement canadien investira 5 millions de dollars. Une somme censée « soutenir l’élaboration de plans et de budgets » qui permettront aux autorités fédérales de prendre « des décisions avisées quant au financement du tournoi. » En prime, le gouvernement prendra à ses charges les dépenses liées à la sécurité et au contrôle des frontières. Classique.

Réaction de Steven Reed, le président de Canada Soccer, par ailleurs coprésident de la candidature au Mondial 2026: « Je tiens à remercier le gouvernement du Canada de son appui. En tant que seul pays du G7 à ne jamais avoir reçu le tournoi masculin, nous sommes plus que prêts à accueillir le monde, en collaboration avec nos voisins, le Mexique et les Etats-Unis. »

Reste une question: en apportant son soutien au projet, le gouvernement fédéral est-il en train d’enterrer la possible candidature de Calgary aux Jeux d’hiver 2026? A un peu plus de deux semaines de la date fixée par le CIO pour envoyer une lettre d’intention, la capitale de l’Alberta n’a toujours pas pris une position tranchée. Son conseil municipal attend un feu vert d’Ottawa quant aux garanties financières de l’Etat sur le projet olympique. Il tarde à venir. Mais Justin Trudeau ne l’a jamais caché: courir deux lièvres à la fois, le Mondial 2026 et les Jeux d’hiver la même année, n’est pas dans les moyens du Canada.

Pour autant, le maire de Calgary, Naheed Nenshi, croit encore à la poursuite du projet. « Si le dossier nord-américain est retenu pour le Mondial 2026, le Canada n’accueillera pas une tonne de matches, suggère-t-il, cité par le Calgary Sun. Par conséquent, je suis persuadé que nous avons la capacité de recevoir les deux événements la même année, sous réserve que les autorités fédérales le veuillent. »

 

ActualitésVoir toutes les actualités