Événements - 22/01/2018

A PyeongChang, les athlètes nord-coréens ne feront pas le nombre

Thomas Bach peut se frotter les mains. Le président du CIO peut même bomber le torse. L’Histoire avec un grand H s’est arrêtée un moment à Lausanne, samedi 20 janvier, au siège de l’organisation olympique. Au terme d’une réunion à quatre entre le CIO, les représentants des comités olympiques sud et nord-coréen, et les organisateurs des Jeux de PyeongChang 2018, le dirigeant allemand a pu annoncer ce qui semblait encore quelques semaines en arrière du domaine de l’impossible.

Vendredi 9 février, les délégations des deux Corée défileront ensemble à la cérémonie d’ouverture. L’information était connue depuis le milieu de la semaine. Les deux voisins coréens l’avaient décidé entre eux, sans attendre l’aval du CIO. Un défilé commun avait déjà été mis en place aux Jeux de Sydney 2000, Athènes 2004 et Turin 2006.

En prime, les deux Corée seront associées dans une même équipe féminine de hockey-sur-glace. Il s’agit d’une première. Elle a valeur de symbole. Mais, contrairement au défilé et au drapeau communs, l’initiative ne fait pas l’unanimité.

Selon le CIO, pas moins de 12 joueuses issues du Nord viendront s’ajouter à la sélection du Sud. S’ajouter sans retrancher, semble-t-il. La sélection coréenne pour les Jeux de PyeongChang pourrait donc compter 35 joueuses, contre seulement 23 pour les autres équipes du tournoi féminin.

Je ne sais pas si l’équipe coréenne sera meilleure en accueillant des sportives nord-coréennes, mais cela risque de créer un précédent« , a suggéré à l’AFP le porte-parole de la Fédération suisse de hockey-sur-glace.

« Les joueuses de notre équipe sont furieuses, a avoué à Reuters sous couvert d’anonymat un officiel de la délégation sud-coréenne. Elles trouvent l’idée absurde. Découvrir que le gouvernement a décidé cela de but en blanc, en nous demandant de jouer avec de complets étrangers lors des Jeux, nous laisse sans voix. »

Selon les comptes du CIO, la délégation nord-coréenne aux Jeux de PyeongChang devrait compter environ 550 personnes. Mais, comme souvent en pareille circonstance, les athlètes y seront très minoritaires. Ils devraient être 22, engagés en patinage artistique (2 représentants dans l’épreuve des couples), patinage de vitesse (1 athlète masculin sur 1500 m, un autre sur 500 m), ski alpin (2 représentants masculins et 1 représentante féminine en slalom et géant), ski de fond (2 représentants masculins sur 15 km, 1 représentante féminine sur 10 km), et enfin en hockey-sur-glace féminin (12 joueuses).

Pour les reste, 21 journalistes seront du voyage, plus une troupe de pom-pom girls et une équipe de taekwondo en démonstration. Les officiels seront les plus nombreux. Précision de Thomas Bach: « Tous les Nord-Coréens seront hébergés au village olympique. »

 

ActualitésVoir toutes les actualités