Institutions - 06/12/2017

Pour ses 10 ans, Peace and Sport parle social et football

Bel anniversaire. L’organisation Peace and Sport, créée en 2007 par Joël Bouzou, son actuel président, fête ses 10 ans à un jet de pierre de son lieu de naissance. A Monaco, non loin du palais princier. Une décennie à imposer avec patience et détermination une idée longtemps jugée fantaisiste, mais aujourd’hui prise au sérieux: la paix par le sport.

Dixième du nom, le Forum international Peace and Sport a débuté mercredi 6 décembre. Au programme, trois jours d’échanges et de discussions, où se pressent plusieurs centaines d’acteurs et décideurs du sport et de la paix, accompagnés d’une « armée de champions de la paix ».

En vedette, un footballeur ivoirien et un économiste bangladais. Le premier, Didier Drogba, s’est longuement montré, mercredi 6 décembre, attirant à lui l’essentiel des questions à la conférence de presse d’ouverture. Le second, Muhammad Yunus, est annoncé pour jeudi 7 décembre.

Didier Drogba et Muhammad Yunus, l’association peut sembler contre nature. Sauf pour Peace and Sport. Avec le Prix Nobel de la Paix, inventeur du microcrédit, l’organisation basée à Monaco creuse le sillon du social. Avec le second, désigné Joueur africain de l’année en 2006 et 2009, elle s’est trouvée une nouvelle voix pour porter ses messages.

Mercredi 6 décembre, Peace and Sport a annoncé la signature d’un partenariat avec la branche opérationnelle du Yunus Centre, le Grameen Creative Lab. Objectif: mettre en place le premier fonds « Social Business » de la Principauté de Monaco. Selon le communiqué, l’organisation et le Yunus Centre « chercheront à atteindre les personnes les plus vulnérables du monde en stimulant à la fois l’activité entrepreneuriale et la pratique du sport comme outil de paix. »

Commentaire de Joël Bouzou: « Nous sommes déterminés à mettre en place de véritables changements dans le monde et nous croyons que le sport a le pouvoir de le faire. Grâce à notre nouveau fonds « Social Business », nous pouvons aider les gens du monde entier à entreprendre tout en sensibilisant sur l’importance des initiatives sociales dans les entreprises. »

Avec Didier Drogba, l’un des nouveaux « Champions de la Paix » de Peace and Sport, l’organisation reste en terrain plus familier. Reconnu en 2010 par le magazine Time comme l’une des 100 personnalités les plus influentes au monde, le joueur ivoirien n’a pas à chercher longtemps ses mots pour marier le football et la paix. En octobre 2005, son discours à la fin du match victorieux contre le Soudan à Khartoum, synonyme de qualification pour la Coupe du Monde, appelle un peuple ivoirien déchiré par la guerre à déposer les armes. Un appel entré dans l’Histoire.

« L’expérience m’a appris que je peux utiliser ma voix pour provoquer le changement et que je peux être un exemple pour les autres, a-t-il confié mercredi soir à Monaco. Je prends mon rôle d’ambassadeur très au sérieux et j’espère qu’il me donnera de nouvelles occasions de parler des problèmes qui affectent mon pays et mon continent, qui sont si chers à mon cœur. »

ActualitésVoir toutes les actualités