Institutions - 23/10/2017

A l’AIBA, William Louis-Marie retire ses gants

La situation se fait de plus en plus confuse à l’AIBA. L’organisation internationale de la boxe devait déjà composer avec un président suspendu par la commission de discipline, le Taïwanais CK Wu. Il est remplacé depuis le 10 octobre par l’Italien Franco Falcinelli, désigné « président par intérim ». Pas simple.

L’AIBA devra désormais se chercher un nouveau directeur exécutif. En place depuis septembre 2016, le Français William Louis-Marie a remis sa démission. Il l’a annoncé aux deux rivaux, CK Wu et Roberto Falcinelli, dans un courrier commun daté du vendredi 20 octobre 2017. Une lettre de démission dont FrancsJeux a eu connaissance.

William Louis-Marie, arrivé à l’AIBA deux ans et demi plus tôt comme directeur de la communication, explique que la « situation actuelle » rend « très difficile, voire impossible », la poursuite de sa mission de directeur exécutif. Il justifie sa décision par « l’incertitude » concernant sa hiérarchie et par les « batailles judiciaires » entre les deux camps.

Pour rappel, les opposants à CK Wu, majoritaires au sein du comité exécutif, avaient tenté un coup de force en juillet dernier. Ils avaient constitué un « comité de management intérimaire » et empêché l’accès du siège de l’AIBA à son personnel. Saisie par le dirigeant taïwanais, la justice suisse avait débouté les putschistes.

Le calme semblait revenu, mais il a été de courte durée. En début du mois d’octobre, la commission de discipline a prononcé la suspension de CK Wu. Elle a désigné son vice-président et opposant, l’Italien Franco Falcinelli, président par intérim.

Une nouvelle fois, CK Wu a saisi la justice helvétique. Il conteste la décision de la commission de discipline, assurant que, selon les textes, seule l’assemblée générale a le pouvoir de suspendre un président. Une décision est attendue pour le 10 novembre.

La démission de William Louis-Marie ne constitue pas une surprise. Le Français se trouve placé dans une situation très inconfortable depuis plusieurs mois. Accusé par les opposants à CK Wu de défendre son président, il est l’objet de régulières attaques de la part du clan Falcinelli. Dans sa lettre de démission, il précise pouvoir quitter effectivement ses fonctions au 31 janvier 2018.

Une réunion du comité exécutif de l’AIBA est prévue les 3 et 4 novembre à Dubaï. Elle s’annonce tendue.

ActualitésVoir toutes les actualités