Institutions - 19/10/2017

Teddy Riner, président sans être candidat

Toujours plus fort. Teddy Riner, le double champion olympique des poids lourds, neuf fois champion du monde en individuel, n’est pas seulement le plus grand judoka de son temps. Le Français est également le représentant de ses pairs à la Fédération internationale de judo (IJF). Il a été désigné mercredi à Zagreb, en marge des Mondiaux juniors, président de la commission des athlètes de l’IJF pour un deuxième mandat consécutif. Une fonction pour laquelle il n’était pourtant pas formellement candidat.

Elu pour la première fois à la présidence de la commission des athlètes après les Jeux de Londres en 2012, Teddy Riner ne figurait pas sur la liste des athlètes candidats, publiée au mois d’août dernier à l’occasion des Mondiaux à Budapest. Mais selon les statuts de l’IJF, la Fédération internationale se réserve le droit de choisir 4 des 9 représentants des athlètes à la commission.

L’organisation présidée par Marius Vizer a usé de cette prérogative pour conserver Teddy Riner à son poste. Le poids lourds français gardera son fauteuil jusqu’à la fin de l’olympiade. L’IJF a également choisi la Kosovare Majlinda Kelmendi, championne olympique à Rio en 52 kg, l’Américaine Kayla Harrison, double médaillée d’or aux Jeux, et le Russe Ivan Nifontov.

Pour leur part, les athlètes ont élu l’Angolaise Antonia Moreira, l’Ukrainien Georgii Zantaraia, le Japonais Masashi Ebinuma, l’Australienne Natalie Galea, et le Brésilien Tiago Camilo.

 

ActualitésVoir toutes les actualités