Candidatures - 19/03/2018

Calgary 2026, l’incroyable bévue

La cote de Calgary dans la course aux Jeux d’hiver 2026 était remontée de plusieurs crans d’un coup, en fin de semaine passée. Elle vient de retomber brutalement. Et sa chute a fait grand bruit.

Petit retour en arrière. Vendredi 16 mars, la capitale de l’Alberta a rendu public un rapport révélant que le projet de candidature aux Jeux d’hiver en 2026 avait reçu, enfin, le feu vert des autorités de la province et du pays. Le document mis en ligne sur le site de la ville assurait que le gouvernement fédéral s’engagerait à hauteur de 10,5 millions de dollars canadiens (6,5 M€) dans la campagne de candidature, le gouvernement de l’Alberta apportant de son côté une somme de 10 millions $ (6,2 M€).

Une bonne nouvelle. La quasi certitude de voir Calgary avancer ses pions et se lancer dans la course, même si la question devait encore être débattue en conseil municipal ce mercredi 21 mars. Mais l’euphorie n’a pas duré.

Dimanche, les autorités municipales ont fait savoir via un communiqué que le rapport en question n’en était pas un. Elles ont expliqué que les informations selon lesquelles les gouvernements de l’Alberta et du Canada avaient accepté de contribuer à la campagne de candidature étaient fausses.

« La version du rapport qui a été mise en ligne était une version qui avait été préparée dans l’espoir de recevoir une approbation de financement officielle avant la réunion stratégique du conseil de la semaine prochaine, indique le communiqué. Elle a été publiée par erreur. »

Le document a été retiré du site officiel de la ville de Calgary dans les minutes qui ont suivi la diffusion du communiqué.

Comment expliquer une telle bévue? Jeromy Farkas, l’un des conseillers municipaux, suggère la possibilité d’un complot. Selon lui, la ville de Calgary a été mal aiguillée. Il explique que cette affaire n’est pas la première, depuis le début du projet, où certaines fausses informations ont été dévoilées dans le dos des autorités municipales.

Pour Jyoti Gondek, une autre conseillère municipale, il est urgent pour les élus locaux de « faire une pause et de se regrouper » avant d’envisager la suite à donner au projet.

En attendant, Calgary 2026 a encaissé un coup violent. Est-il irrémédiable? Pas sûr. Dans un communiqué, le cabinet de la ministre canadienne des Sports et des Personnes handicapées, Kristy Duncan, a assuré que les discussions continuaient entre Calgary, l’Alberta et le gouvernement du Canada. « Aucune décision n’a encore été prise », insiste le communiqué.

Le conseil municipal doit se réunir mercredi 21 mars pour discuter à nouveau du dossier. Selon la presse locale, il sera remis à ses membres une copie du fameux rapport. Mais, cette fois, dans sa bonne version.

 

ActualitésVoir toutes les actualités