— Published 28 February 2014

Sotchi 2014 a fixé les normes d’un environnement sans barrière pour tout le pays

S2014

Quelques jours avant les premiers Jeux Paralympiques  de l’histoire de la Russie plus de 1 000 sites de l’infrastructure municipale de Sotchi sont reconnues accessibles. Le nombre de personnes ayant un handicap exerçant un sport a triplé. 200 villes russes ont déjà pris exemple sur Sotchi pour construire un environnement sans barrières qui favorise l’intégration des personnes ayant un handicap dans la vie active.

Les Jeux ont fixé de nouvelles exigences en matière d’urbanisme et de construction : tous les sites sportifs et les infrastructures ont été créés pour répondre aux besoins des personnes ayant un handicap. Un programme de conception d’une ville accessible, offrant le même confort aux habitants et aux visiteurs, qu’ils aient ou non un handicap, a été développé à Sotchi, et représente une première dans le pays. Tout ce qui a été créé à Sotchi pour les Jeux, à savoir : les transports, les routes, les sites sportifs et l’infrastructure publique ont été réalisés en tenant compte des besoins des personnes ayant un handicap.

« L’environnement sans barrières », créé à Sotchi pour les Jeux Olympiques et Paralympiques, permet aux personnes ayant un handicap, sans avoir besoin d’assistance, de se déplacer dans la ville, prendre les transports en commun, se rendre dans les bâtiments des institutions et des organisations, évoluer dans leur lieu de travail ou d’études, fréquenter les lieux de loisir et de détente, et, bien sûr, faire du sport.

L’influence positive des Jeux se ressent déjà maintenant non seulement dans la région, mais également à travers tout le pays. Le projet innovant « Carte d’accessibilité », réalisé par le Comité d’organisation de Sotchi 2014 et le Fonds de soutien  aux invalides « Un pays uni », apporte une contribution inestimable à ce processus. La « Carte d’accessibilité » permet aux personnes ayant un handicap de trouver une place à quelques pas du lieu où ils peuvent pratiquer un sport paralympique, ainsi que de recevoir des informations relatives aux éléments avoisinant l’environnement sans barrières. Actuellement, la « Carte d’accessibilité » comprend plus de 14 700 sites différents.

Sites sportifs accessibles

Depuis l’élaboration d’un projet de sites sportifs jusqu’à sa livraison, le Comité d’organisation de Sotchi 2014 a assuré un suivi constant des questions d’accessibilité pour personnes ayant un handicap, en faisant appel à des experts russes et internationaux spécialisés en environnement sans barrières. Tous les sites sportifs des zones de montagne et côtière où auront lieu les compétitions des Jeux Paralympiques d’hiver de Sotchi respectent les règles d’accessibilité et sont adaptés non seulement aux sportifs paralympiques, mais également aux spectateurs ayant un handicap.

Sur chaque site se trouvent des emplacements de stationnement, des accès, des modes de déplacement vertical ou horizontal adaptés aux personnes ayant un handicap. Des places réservées aux spectateurs ayant un handicap, des zones de service et des sites publics équipés ont été envisagés sur le site de chaque épreuve. Par exemple, l’infrastructure du Complexe de compétitions de ski de fond et de biathlon Laura est prête pour les épreuves paralympiques : 152 cabines téléphériques spéciales, 15 minibus spéciaux, des vestiaires accessibles et des places de spectateurs pour les sportifs et les supporters ayant un handicap.

L’Arène de glace Shaïba dispose de près de 100 places répondants aux exigences strictes de l’environnement sans barrières. Une patinoire artificielle a été construite afin que les athlètes puissent se déplacer facilement non seulement dans l’arène, mais également autour et dans les couloirs qui mènent aux vestiaires. La zone accessible a été créée à tous les niveaux et dans toutes les zones clients, de l’entrée principale aux issues de secours.

Les cérémonies d’ouverture et de clôture des Jeux Olympiques et Paralympiques d’hiver seront accessibles aux personnes malvoyantes grâce à l’audiodescription avec des moyens sans fil. L’audiodescription du spectacle haut en couleur se déroulant dans l’arène du Stade Olympique sera effectuée par des volontaires ayant reçu une formation au commentaire sportif et à l’audiodescription.

Dans le Parc Olympique ainsi que sur tous les sites olympiques, des chemins podotactiles et d’autres très contrastés d’un point de vue visuel ont été installés à l’usage des malvoyants, ainsi que des bandes d’avertissement sur les escaliers et les surfaces transparentes.

 

Transport accessible

Pour le confort,  durant les déplacements, des visiteurs  handicapés, des trajets adaptés entre la ville et les sites des Jeux, ainsi qu’à l’intérieur des sites de compétitions et du Parc Olympique ont été prévus. Pendant les Jeux, plus de 800 autobus supplémentaires seront mis en service pour le déplacement des différents groupes de clients, dont 327, accessibles aux personnes en fauteuil roulant. Dans le Parc Olympique, des fauteuils roulants seront mis à disposition des personnes ayant des difficultés à se déplacer. À l’entrée du Parc olympique, des navettes accessibles aux personnes à mobilité réduite permettront de rejoindre tous les sites sportifs.

Au cours de la préparation aux Jeux, les principaux réseaux de transport sécurisés tels que les gares de chemins de fer et les aéroports internationaux de Sotchi, Moscou, Saint-Pétersbourg, Krasnodar et Anapa ont été adaptés à l’environnement sans barrières.

Une série de mesures a été prise pour la mise en accessibilité de l’aéroport international de Sotchi. Les surfaces vitrées disposent d’un marquage pour les malvoyants et des dalles podotactiles, des rampes et des escaliers doublés ont été installés. Les comptoirs d’enregistrement destinés aux personnes ayant un handicap ont été mis aux normes en vigueur et une partie d’entre eux disposent de boucles d’induction magnétique pour les malentendants. Les inductions magnétiques sont équipées de renforçateurs puissants et sécurisés avec une réserve importante de durabilité grâce à laquelle il est possible d’obtenir une qualité élevée de son. Des panneaux de signalisation pour la circulation des personnes à mobilité réduite ont été installés à l’intérieur de l’aéroport et dans ses alentours.

 

Sotchi accessible

Au cours de la préparation des Jeux de 2014, tous les hôtels, sanatoriums et autres sites d’hébergement de la ville ont été équipés de chambres accessibles aux personnes ayant un handicap.

Dans les zones d’accueil international du centre-ville et des arrondissements de Khosta et d’Adler, plus de 40 km d’itinéraires ont été adaptés aux personnes à mobilité réduite.

Des transports collectifs accessibles (autobus, taxis, trains, téléphériques) permettront aux participants et aux visiteurs de se déplacer sans contraintes entre les sites de la ville de Sotchi pendant les Jeux de 2014.

Actuellement, sur les trajets urbains et interurbains, 108 cars de passagers sont équipés de rampes de hissage mécaniques et de rampes au niveau des portes centrales pour les personnes ayant un handicap, et disposent d’emplacements pour fauteuils roulants avec dispositif de retenue.

Une carte « Sotchi sans barrières » a été mise en ligne (www.sochibezbarierov.ru) où les lieux publics les plus importants ont été signalés, ainsi que leur niveau d’accessibilité. Une description et des photos complètent ces indications. La base de données qui alimente cette carte est régulièrement mise à jour et il existe une fonction permettant aux clients de donner leur avis sur ce service.

De nouveaux distributeurs automatiques de billets (DAB) ont été mis en service pour les personnes ayant un handicap. Ce sont des DAB « parlants », pour les malvoyants, dotés de messages et d’images d’accompagnement clairs et bien visibles pour les malentendants, ou encore situés au niveau des personnes en fauteuil roulant. 21 terminaux de ce type ont déjà été installés en été 2013.

Le Parc Riviera et le sanatorium Yuzhnoe Vzmorye ont acquis en 2012 des fauteuils amphibies de marque Tiralo qui permettent aux personnes ayant un handicap de nager dans la mer. Le Parc Riviera lui-même est conforme aux exigences de l’environnement sans barrières.

Dans le cadre de la création de l’environnement sans barrières appliqué aux établissements d’enseignement de Sotchi, quatre écoles ont été équipées de logements et de passages pour l’accès des enfants ayant un handicap. Les accès ont été refaits, des rampes installées, des bandes podotactiles et d’avertissement ont été posées. Au rez-de-chaussée des bâtiments, les ouvertures ont été agrandies. Ces écoles ont également créé des espaces pour le séjour de certains enfants ayant un handicap et de leurs parents.

Au total, grâce à différents programmes de mise en conformité et à différents financements, ce sont 21 écoles qui seront mises en accessibilité, dont 3 sont déjà labellisées.

 

Note à l’éditeur

Les Jeux Paralympiques de Sotchi se dérouleront du 7 au 16 mars 2014.

Le programme des compétitions de Sotchi est un record dans l’histoire des Jeux Paralympiques. 1 600 athlètes paralympiques et membres de délégations venant de 47 pays y participeront. 72 séries de médailles seront remises dans des disciplines sportives telles que le ski alpin (y compris le para-snowboard), le ski de fond, le biathlon, le hockey sur luge et le curling en fauteuil roulant. Les cérémonies solennelles d’ouverture et de clôture des Jeux Paralympiques auront lieu sur le Stade Olympique Fisht.

Les Jeux Paralympiques d’hiver ont fait appel à plus de 8 000 volontaires.

 

Campagne d’informations sur l’établissement d’un environnement sans barrières

Pour établir un environnement sans barrières, il faut non seulement des normes de construction, mais également des normes d’informations. Le Comité d’organisation de Sotchi 2014, avec la collaboration de l’Université olympique internationale russe et du comité international paralympique, a élaboré et lancé un programme complexe de haut niveau de connaissances de la population de Russie sur les Jeux Paralympiques et les valeurs paralympiques.

Ce programme comprend un certain nombre de projets :

 

Carte d’accessibilité

Le 23 octobre 2012, 500 jours avant les Jeux Paralympiques d’hiver, le site informatique « Carte d’accessibilité » (www.kartadostupnosti.ru) a été lancé. Le site donne accès à une carte interactive des sites et autres structures sportives permettant la pratique des sports paralympiques en Russie, ainsi que des informations sur le mouvement paralympique. Les centres de volontaires de Sotchi 2014 de 16 régions de la Russie ont participé au remplissage de la Carte d’accessibilité. Aujourd’hui, plus de 14,700 sites sont indiqués sur la carte, par conséquent, les personnes qui le désirent peuvent apporter leur contribution pour remplir la carte et envoyer des informations sur les clubs sportifs pour les personnes ayant un handicap et sur les sites sans barrières indiqués sur la carte.

Le projet « Carte d’accessibilité » a été réalisé par le Fonds de soutien  aux invalides « Un pays uni » sous la direction du Secrétaire général du Comité de Russie, Mikhail Terentiev avec le Comité d’organisation de Sotchi 2014.

La Carte d’accessibilité a reçu de prestigieux prix: http://www.sochi2014.com/media/news/69037/

 

Notre champion Sotchi 2014

Le but du projet est de présenter au grand public les sportifs paralympiques venant de différents districts fédéraux de Russie ainsi que leurs exploits sportifs. « Notre champion » a commencé en avril 2011. Dans le cadre du projet, des athlètes participent à divers événements culturels, sportifs et éducatifs pour raconter leur expérience aux Jeux Paralympiques, sur l’histoire et les valeurs du mouvement paralympique. Actuellement, « Nos champions » de Sotchi 2014 sont : Alekseï Achapatov (athlétisme/district fédéral de l’Oural), Ivan Gontcharov (ski de fond, biathlon/district fédéral central), Mikhalina Lysova (biathlon/district fédéral de l’Oural), Kirill Mikhaïlov (ski de fond/district fédéral de la Volga), l’équipe de hockey sur luge Oudmourtia (district fédéral de la Volga), l’équipe de curling en fauteuil roulant Granit (district fédéral de l’Oural), Aleksandr Aliabiev (ski alpin/district fédéral central), Aleksandra Frantseva (ski alpin/district fédéral extrême-oriental), Sergueï Poddoubny (tennis de table/district fédéral central), Vladimir Krivoulia (haltérophilie/district fédéral du Sud), Tatiana Ilioutchenko (ski de fond/district fédéral de Sibérie), Fedor Trikolitch (athlétisme/district fédéral du Nord-Ouest) et Gotcha Khougaïev (athlétisme/district fédéral du Caucase du Nord).

 

Éducation paralympique

Les principales tâches de l’éducation paralympique visent à diffuser des informations sur la philosophie et les valeurs du mouvement paralympique, ainsi que créer une atmosphère de convivialité et d’hospitalité en Russie, ce qui contribuera à la réussite des Jeux Paralympiques de Sotchi 2014. L’éducation paralympique prévoit des programmes éducatifs pour les établissements secondaires et d’enseignement supérieur. Ils incluent la base des connaissances dans le domaine du sport paralympique, du mouvement paralympique et de l’éthique des relations avec les personnes ayant un handicap. Le 23 octobre 2012, 500 jours avant le début des Jeux Paralympiques d’hiver à Sotchi, ce programme d’éducation paralympique a été lancé dans les écoles de toute la Russie.

La série de leçons paralympiques lancée à travers la Russie a commencé : http://www.sochi2014.com/media/news/68479/