Tokyo 2020 - 15/09/2019

Un maire en colère

Etrange. Le maire d’une ville du nord-est du Japon choisie pour accueillir des rencontres du tournoi de football des Jeux de Tokyo 2020 est mécontent. Et il le dit. Yutaka Kumagai, le maire de Rifu dans la préfecture de Miyagi, a profité de la venue des médias pour une visite du stade pour lancer un pavé dans la mare. Il affirme n’avoir reçu aucune aide financière du gouvernement du Japon, malgré les promesses des autorités d’utiliser les Jeux de 2020 pour accélérer la reconstruction de la région après le tremblement de terre et le tsunami de 2011. « Nous n’avons pas eu la moindre aide du gouvernement, pas le moindre budget, a assuré Yutaka Kumagai. Les Jeux de Tokyo 2020 sont annoncés comme un symbole de la reconstruction, mais lorsqu’il est question d’un budget, nous ne voyons rien venir dans notre ville de Rifu. » Même son de cloche chez Yoshiaki Suda, le maire d’Onagawa, une autre ville de la préfecture de Miyagi, elle aussi fortement touchée par la catastrophe de 2011. « Nous n’avons reçu aucune subvention, ne serait-ce qu’un yen, de la part du gouvernement central, a-t-il expliqué aux médias. Tout ce que nous avons entrepris pour les sites et pour l’accueil dans la perspective des Jeux, nous l’avons fait nous-mêmes. »

ActualitésVoir toutes les actualités