Événements - 27/05/2013

Petits mais costauds

L’évènement se veut modeste. Et même très modeste. Mais il a attiré dans ses filets, le temps d’une cérémonie d’ouverture, Jacques Rogge en personne. Le président du CIO a fait le voyage vers le Grand-Duché du Luxembourg, hôte de la 15ème édition des Jeux des Petits Etats d’Europe (JPEE), dont le Grand-Duc Henri est lui même membre actif de l’institution olympique. Une manifestation d’un genre unique, où se pressent à partir de ce lundi 27 mai 857 athlètes venus de neuf états présentant le point commun de compter moins d’un million d’habitants.

Islande, Andorre, Chypre, Liechtenstein, Luxembourg, Malte, Monaco, Saint-Marin, Monténégro. Neuf pays, pas un moins. Une affiche de sans-grades du sport, très rarement invités sur les podiums de « vrais » Jeux olympiques. La devise de l’évènement, organisé une année sur deux, en dit long sur l’esprit festif et humble de la compétition : « Ce n’est pas parce qu’on est petit qu’on ne peut pas faire comme les grands ! »

Commentaire de Traian Ciociu, un pongiste luxembourgeois, interrogé par l’AFP : « Pour moi, c’est presque plus important de performer lors des JPEE qu’aux championnats du monde. Aux Mondiaux, on a comme objectif de sortir des qualifications. Ici, on vise la victoire. »

Avec un budget de 3 millions d’euros, les JPEE se gardent bien de toute ambition de gigantisme. Mais ils comptent onze disciplines à leur programme : basket, volley, beach-volley, tennis de table, natation, judo, tir à la carabine, athlétisme, gymnastique, tennis et cyclisme. Et, luxe suprême, au moins deux membres du CIO assis côte à côte dans la tribune du stade Josy Barthel, ce lundi, pendant la cérémonie d’ouverture : Jacques Rogge et Albert de Monaco.

ActualitésVoir toutes les actualités