— Publié le 28 janvier 2022

La Chine s’agace de l’attitude américaine

Pékin 2022

La Chine hausse le ton. A une semaine des Jeux de Pékin 2022 (4 au 20 février), le pays-hôte de l’événement olympique s’agace de l’attitude américaine et de sa décision d’instaurer un boycott diplomatique. Le ministre chinois des Affaires étrangères, Wang Yi, a profité d’un entretien téléphonique avec son homologue américain, Antony Blinken, pour demander aux États-Unis de “cesser de perturber” les Jeux d’hiver de Pékin. Le ministre chinois a également appelé Washington à “cesser de jouer avec le feu” sur la question de Taïwan, ou de “créer toutes sortes de petites factions pour s’opposer à la Chine”. La réaction chinoise ne surprend pas. A l’évidence, le régime de Pékin commence à se fatiguer de la position des Etats-Unis, où deux élus républicains à la Chambre des Représentants ont même été jusqu’à questionner cette semaine les dirigeants du groupe NBCUniversal, détenteur exclusif des droits des Jeux aux Etats-Unis, sur l’influence que pourrait avoir la Chine et le CIO sur leur couverture des Jeux d’hiver 2022.