— Publié le 15 avril 2021

Aux Jeux de Tokyo, la Russie affichera ses couleurs

Événements Focus

Qu’on se le dise : la Russie sera privée de son drapeau et de son hymne national, dans moins de 100 jours, aux Jeux de Tokyo. Mais pour le reste, sa délégation d’athlètes aura bien le goût et la couleur du  pays.

A l’image du reste du monde, le comité olympique russe a profité de la date marquant 100 jours avant l’ouverture, mercredi 14 avril, pour dévoiler les tenues officielles de sa délégation aux Jeux de Tokyo. En vertu de l’exclusion de la Russie du mouvement olympique pour une période de deux ans, décidée en décembre dernier par le Tribunal arbitral du sport, le drapeau russe n’y figure pas. Les couleurs choisies, en revanche, ne différent pas des précédents Jeux.

Les tenues de la délégation du comité olympique de la Russie ont été présentées à Moscou, à l’occasion d’un défilé de mannequins. Vestes, polos, t-shirts… Partout, le même trio de couleurs : blanc, bleu et rouge. Les trois couleurs du drapeau russe.

Commentaire de Stanislav Pozdnyakov, le président du comité olympique russe, cité par AP : “Nul besoin de faire preuve d’une grande imagination. Sur les tenues présentées aujourd’hui, on peut distinguer notre drapeau national de manière vraiment très évidente.”

A Lausanne, les tenues de la délégation russe ont sans doute fait tousser dans les étages de la Maison olympique. Mais l’instance olympique n’a pas vraiment eu d’autre option que valider le concept. “Les uniformes du comité olympique russe pour les Jeux olympiques de Tokyo 2020 sont conformes aux directives établies et publiées, a assuré le CIO dans un communiqué. Les tenues ont été approuvées sur cette base.”

Aux Jeux d’hiver de PyeongChang 2018, où la Russie était déjà exclue en tant que nation, sa délégation avait défilé derrière un écriteau portant l’appellation d’Athlètes olympiques de la Russie. A Tokyo, ses tenues fabriquées par la marque ZASPORT porteront le nom et le logo du comité olympique russe (ROC). Mais ces nuances ne tromperont personne. La Russie sera bien présente aux Jeux d’été, avec ses athlètes et ses couleurs. Et avec ses ambitions.

Selon la dernière estimation du classement des médailles des Jeux de Tokyo (photo ci-dessous), publiée à J – 100 par l’institut Gracenote, la Russie terminerait à la troisième place des nations. Les athlètes portant le logo du ROC décrocheraient 73 médailles, dont 23 en or. Une position qui pourrait changer, précise Gracenote, selon la composition définitive de la sélection russe, dépendante de la décision des fédérations internationales concernées.

La Russie, même cachée derrière son comité national olympique, composerait un trio de tête avec les États-Unis, annoncés une nouvelle fois à la première place (114 médailles, dont 43 en or), suivis de la Chine (85 médailles, dont 38 titres).

Le Japon, pays hôte, devrait profiter à fond de l’avantage de jouer à domicile. Un avantage sans doute encore accentué par la présence dans les tribunes d’un public quasi exclusivement japonais. Gracenote lui prédit un record de 59 médailles, dont 34 en or, et une place de 4ème au nombre de podiums. Les Japonais avaient établi un record aux Jeux de Rio 2016, avec 41 médailles. Ils devraient faire mieux encore.