— Publié le 8 septembre 2021

Un projet pour jouer à 12

Rugby

Curieux. Après le rugby à 15, à 13 et à 7, le monde du ballon ovale se penche sur un nouveau format. Il se jouerait à 12. Une société privée a proposé cette semaine à World Rugby le projet d’une première compétition internationale de rugby à 12. Elle pourrait se dérouler dès l’an prochain, en août et septembre 2022, sous la forme d’un championnat terminé par une phase finale. Le tournoi mondial se disputerait sur une période de trois semaines en Angleterre. Il réunirait 192 joueurs, répartis entre huit franchises de 24, via un système inédit d’enchères. Chaque équipe sera invitée à sélectionner au moins deux joueurs en provenance de nations non membres du top 10 mondial, plus un international de moins de 20 ans. Les équipes compteraient six avants, deux demis et quatre arrières, en utilisant des règles du XV simplifiées, avec deux mi-temps de quinze minutes. Une version féminine pourrait suivre dès l’année 2023. Sur le papier, l’idée peut sembler saugrenue, surtout dans un sport où les calendriers sont déjà surchargés. Mais le projet bénéficie du soutien de quelques poids lourds de la discipline, dont l’ex-sélectionneur des All Blacks, Steve Hansen, l’ex-sélectionneur des Springboks, Jake White, plus les anciens présidents des fédérations anglaise (Ian Ritchie), néo-zélandaise (Steve Tew), et galloise (Gareth Davies). Surtout, la société à l’origine de cette initiative, World 12s, s’appuie sur un consortium financier prêt à investir 290 millions d’euros sur cinq ans. A ce stade du projet, World Rugby se garde bien d’avancer, dans un sens ou dans l’autre. Son porte-parole a expliqué à l’AFP qu’une “consultation approfondie avec les organisateurs était nécessaire pour comprendre la viabilité du concept, en particulier dans le contexte des discussions en cours sur le calendrier mondial et le sujet prioritaire qu’est le bien-être des joueurs.”