— Publié le 30 septembre 2022

Un Mondial préparé pour les records

Rugby

Prometteur. A une semaine de l’ouverture, la Coupe du Monde féminine de rugby en Nouvelle-Zélande (8 octobre au 12 novembre 2022) se prépare à battre tous les records en termes d’affluence. World Rugby annonce que plus de 30 000 billets ont déjà été vendus pour la première journée, samedi 8 octobre à l’Eden Park d’Auckland, ce qui devrait permettre de battre le record mondial d’affluence pour une journée de match de la Coupe du Monde féminine. L’actuel record est détenu par la finale de l’édition 2014, jouée à guichets fermés au Stade Jean-Bouin de Paris, d’une capacité de 20 000 places, et la finale du Mondial 2017 à Belfast, suivie par 17 115 spectateurs. Objectif des organisateurs néo-zélandais : remplir l’Eden Park pour la première fois de l’histoire du sport féminin, et enregistrer la plus forte affluence pour un jour de match de sport féminin en Nouvelle-Zélande. Selon les statistiques, le record du genre remonte au Mondial de football des moins de 17 ans en 2008, où la finale entre la Corée du Sud et les Etats-Unis avait attiré 16 162 personnes au North Harbour Stadium. La Coupe du Monde féminine de rugby, initialement prévue l’an passé mais décalée d’une année en raison de la crise sanitaire, est la première de l’histoire organisée dans l’hémisphère sud. Elle sera disputé par les 12 meilleures équipes du monde sur trois sites – Eden Park, Waitākere Stadium et Northland Events Centre.