— Publié le 26 février 2021

Un coach américain se donne la mort

Gymnastique

Nouveau séisme dans la gymnastique américaine. Mais, cette fois, l’acteur principal ne passera pas devant la justice. John Geddert, l’entraîneur de l’équipe olympique aux Jeux de Barcelone en 1992, s’est donné la mort jeudi 25 février, quelques heures seulement après la révélation dans les médias d’un scandale de harcèlement et agressions sexuels. Sa dépouille a été découverte sur une aire de repos d’autoroute près de Lansing, dans le Michigan. L’Américain était âgé de 63 ans. John Geddert était accusé d’abus physiques, verbaux et sexuels sur une vingtaine de jeunes femmes, entre 2008 et 2018, dans son club Twistars, le même où sévissait Larry Nassar. Selon des documents judiciaires, les charges incluent des accusations de « trafic d’être humain, travail forcé ayant provoqué des blessures », « travail forcé de mineur », “agression sexuelle » sur une mineure en 2012, racket et faux témoignage. Le coach était soupçonné d’avoir eu recours à « un conditionnement physique excessif » à l’encontre des gymnastes. Selon la procureure, certaines de ses victimes ont souffert de troubles du comportement (boulimie ou anorexie), ont tenté de se suicider ou se sont auto-mutilées. Au total, l’affaire porterait sur une cinquantaine de victimes, mineures au moment des faits. John Geddert devait comparaître jeudi 25 février devant un tribunal local.