— Publié le 3 janvier 2022

Sapporo pourrait rafler la mise

Jeux d'hiver 2030

Les jeux seraient-ils déjà faits ? Selon plusieurs sources “bien informées“, citées par Kyodo News, le CIO mènerait actuellement des discussions en coulisses avec les autorités japonaises afin de sécuriser dès l’année 2022 l’attribution à Sapporo des Jeux d’hiver en 2030. Les sources en question avancent que l’instance olympique s’active afin de désigner entre l’été et l’hiver prochains un candidat unique, seul appelé à poursuivre la phase de dialogue. Dans ce cadre, Sapporo tiendrait la corde, notamment grâce à ses infrastructures et à son expérience dans l’accueil des événements internationaux. La capitale de l’île d’Hokkaido conduira dès le mois de mars, après les Jeux de Pékin, une enquête auprès de la population de la préfecture sur la candidature olympique. Ses résultats pourraient être déterminants dans la décision du CIO de désigner la ville de Sapporo comme candidate numéro un. Une décision que le CIO souhaiterait prendre avant la fin de l’année 2022. Le comité de candidature a déjà présenté une version révisée de son budget. Elle se situe désormais entre 2,4 et 2,6 milliards de dollars. A huit ans de l’échéance, la course aux Jeux d’hiver 2030 compte également les Américains de Salt Lake City (mais ils pourraient décaler leur projet à l’édition 2034), les Espagnols de Barcelone et des Pyrénées, et un projet ukrainien. La ville canadienne de Vancouver va également lancer une étude de faisabilité sur une éventuelle candidature.