— Publié le 20 décembre 2021

Salt Lake City pourrait ne pas attendre

Jeux d'hiver 2030

Le Comité olympique et paralympique américain (USOPC) semble y croire dur comme fer : une candidature de Salt Lake City pour les Jeux d’hiver peut remporter la mise dès l’édition 2030. Réuni en fin de semaine passée dans la capitale de l’Utah, le conseil d’administration de l’instance a voté à l’unanimité une résolution prévoyant de poursuivre la phase de dialogue avec le CIO pour les Jeux d’hiver en 2030. Officiellement, les Américains n’ont pas encore tranché entre 2030 et 2034. La première option, la plus immédiate, semble la plus accessible, mais elle présente un défi commercial, seulement 18 mois après les Jeux d’été à Los Angeles en 2028. Malgré tout, l’USOPC veut continuer à étudier la faisabilité d’une candidature de Salt Lake City dès l’année 2030. Susanne Lyons, sa directrice générale, a expliqué au terme de la réunion du conseil d’administration que les échanges entre l’USOPC, LA 2028 et les porteurs du projet de l’Utah étaient désormais quasiment quotidiens. Ils progressent. Et laissent entrevoir la possibilité pour les Etats-Unis d’organiser deux éditions des Jeux consécutives, pour la première fois de l’histoire. “LA 2028 n’a pas de droit de veto (sur une candidature américaine en 2030), mais ils sont concernés et nous souhaitons toujours les avoir à la table des négociations, a expliqué Susanne Lyons. C’est la première fois qu’un pays tente d’organiser deux Jeux consécutifs. C’est assez compliqué d’un point de vue commercial et logistique. Mais si nous pouvons faire en sorte que cela fonctionne pour 2030, je pense que personne ne sera plus heureux que nous tous.” Sapporo au Japon et un dossier conjoint de Barcelone et des Pyrénées, en Espagne, se sont lancés dans la course aux Jeux d’hiver en 2030. Une candidature ukrainienne est également en préparation. Vancouver, au Canada, a lancé de son côté une étude de faisabilité.