— Publié le 12 mars 2021

L’USOPC opposé au boycott

Pékin 2022

La pression monte, aux Etats-Unis, pour un boycott des Jeux d’hiver de Pékin 2022, notamment de la part de certains élus au Sénat et à la Chambre des Représentants. Mais le comité olympique et paralympique américain (USOPC) se mobilise à son tour contre un tel scénario. Sa présidente, Suzanne Lyons, a réitéré cette semaine son opposition à un boycott des Jeux par les Etats-Unis. « Sans vouloir minimiser ce qui se passe du point de vue des droits de l’homme en Chine, nous ne soutenons pas un boycott des athlètes, a-t-elle affirmé. Nous pensons qu’il s’agit d’une question qui devrait être abordée de gouvernement à gouvernement avec la Chine. » La présidente de l’USOPC insiste : les boycotts des événements sportifs n’ont jamais servi à grand-chose. “Ils ne font que blesser les athlètes qui se sont entraînés toute leur vie pour avoir l’occasion de représenter leur pays », suggère-t-elle. Pour rappel, plusieurs élus américains ont déposé début février un projet de résolution au Sénat pour demander au CIO de retirer l’organisation des Jeux 2022 à la Chine, en raison de « ses violations flagrantes des droits de l’Homme ».