— Publié le 28 octobre 2021

Les volontaires resteront au chaud

Pékin 2022

Le train prend de la vitesse en Chine. A J-100 de l’ouverture des Jeux de Pékin (4 au 20 février), mercredi 27 octobre, les organisateurs n’ont pas seulement dévoilé le design des médailles olympiques et paralympiques. Ils ont également présenté les tenues officielles du personnel du comité d’organisation, des officiels et des volontaires. Couleurs dominantes : le rouge vif, le gris censé symboliser la Grande Muraille de Chine, le bleu ciel et le blanc en référence à la neige et la glace. A en croire le comité d’organisation (BOCOG), le processus de sélection de ces uniformes officiels n’a pas été une affaire simple. Pas moins de 600 projets ont été étudiés. Le choix final a nécessité huit tours de scrutin pour le jury désigné pour sélectionner les tenues. Le résultat, selon la version officielle, incarne non seulement l’affectation des différents accrédités, mais également la culture traditionnelle chinoise et le progrès technologique. Très fort. “Nous avons étudié les codes du CIO, nous nous sommes inspirés des Jeux d’hiver précédents, a expliqué Yan Cheng, directeur des ressources humaines du BOCOG. Puis nous avons cherché à concevoir des modèles en fonction des mission à mener et des conditions climatiques sur les trois zones de compétition de Pékin, Yanqing et Zhangjiakou. Les uniformes sont fonctionnels et artistiques.” Sans surprise, ils sont aussi durables. Les fils utilisés pour les coutures des sacs distribués aux volontaires et au personnel du BOCOG, notamment, ont été fabriqués à partir de plastique recyclé.