— Publié le 7 juillet 2022

Les transgenres avec les hommes

Triathlon

Triathlon

La question des athlètes transgenres n’en finit plus d’occuper l’actualité. Mais elle divise le mouvement olympique. La Fédération britannique de triathlon a annoncé que les compétitrices ayant changé de sexe ne seront plus autorisées à participer aux épreuves disputées en Grande-Bretagne à partir du 1er janvier 2023. Les catégories féminines, depuis les premières tranches d’âge (12 ans) jusqu’à l’élite, seront réservées aux athlètes “de sexe féminin à la naissance“. Une nouvelle catégorie dite “open” rassemblera les hommes, les transgenres et les non-binaires. La fédération de triathlon devient ainsi la première instance sportive au Royaume-Uni à interdire formellement ses compétitions féminines aux athlètes transgenres. Son directeur général, Andy Salmon, l’explique : “Nous concevons que certaines personnes puissent être en désaccord avec cette décision, mais nous estimons que c’est la bonne chose à faire”. Le mois dernier, la Fédération internationale de natation (FINA) avait créé elle aussi un précédent en annonçant la mise en place d’une “catégorie ouverte“, réservée aux athlètes transgenres.