— Publié le 14 décembre 2021

Les playbooks mis à jour

Pékin 2022

A 53 jours de la cérémonie d’ouverture des Jeux d’hiver de Pékin 2022 (4 au 20 février), les organisateurs chinois, le CIO et l’IPC ont publié lundi 13 décembre la deuxième version des playbooks destinés aux futurs accrédités (athlètes, entraîneurs, officiels, médias…). Ils détaillent par le menu toutes les mesures sanitaires prévues par les Chinois pour le rendez-vous olympique et paralympique, avant le voyage, à l’arrivée à Pékin, puis pendant les épreuves. Sans la moindre surprise, le plan sanitaire préparé pour Pékin 2022 se révèle nettement plus strict que celui mis en place par les Japonais pour les Jeux de Tokyo 2020. La deuxième version des playbooks confirme l’obligation d’être vacciné, sous peine de subir une quarantaine de 21 jours. Elle précise que les accrédités devront présenter deux tests PCR négatifs effectués avant leur voyage vers la Chine. Elle mentionne l’obligation de télécharger une application sanitaire, “My 2022”, où renseigner son état de santé à partir de 14 jours avant de rejoindre Pékin. Elle informe que les autorités chinoises exigent de présenter à l’arrivée deux codes QR sanitaires pour être autorisé à entrer dans le pays. Enfin, les playbooks expliquent que les futurs participants ne pourront en aucune circonstance quitter la bulle sanitaire. Les médias, notamment, seront limités dans leurs déplacements aux seuls sites de compétition, hôtels officiels et centres de presse. Ils ne pourront jamais s’en écarter, de leur arrivée à Pékin jusqu’à leur départ de Chine. Aux Jeux de Tokyo, l’été dernier, la bulle sanitaire leur était imposée pendant les 14 premiers jours de leur séjour dans la capitale. Passé ce délai, ils étaient libres de leurs mouvements.