— Publié le 28 octobre 2020

Les opposants vont faire appel

Paris 2024

L’affaire semblait réglée, depuis la décision de la cour administrative de rejeter l’appel des associations de riverains. Mais le dossier de la construction d’un échangeur de l’autoroute A86 à Saint-Denis, tout proche du futur village des athlètes des Jeux de Paris 2024, revient sur la table. Deux collectifs d’opposants, Pleyel A Venir et Vivre à Pleyel, ont fait savoir qu’ils allaient faire appel devant le Conseil d’Etat de la décision de la cour administrative de Paris prise le 22 octobre dernier. Ils estiment que les règles de concertation n’ont pas été respectées. Ils avancent aussi, comme lors de leur appel initial,  que les travaux seront dangereux pour la santé des habitants, notamment les plus jeunes. La juridiction parisienne avait pourtant donné son feu vert à la SOLIDEO pour lancer les travaux, estimant que “les nuisances sonores et la qualité de l’air pour certains riverains (…) ne peuvent être regardées comme excessifs par rapport à l’intérêt que l’opération présente”. La SOLIDEO devra donc mettre son projet entre parenthèses, le temps de la procédure.