— Publié le 8 décembre 2021

Les hockeyeurs chinois verront les Jeux

Pékin 2022

La parenthèse est refermée et la menace levée. La Fédération internationale de hockey sur glace (IIHF), désormais présidée par le Français Luc Tardif, a annoncé mardi 7 décembre que l’équipe de Chine masculine conserverait sa place dans le prochain tournoi olympique. Qualifiée depuis 2018 en sa qualité de pays-hôte des Jeux d’hiver, la Chine était menacée de perdre sa place, son équipe masculine n’ayant pas disputé la moindre rencontre internationale en presque deux ans. Depuis son élection à la présidence de l’IIHF, Luc Tardif n’avait pas fait mystère de son inquiétude à la perspective de voir la Chine enchaîner les corrections et les humiliations dans le tournoi. Il avait également déclaré que la Norvège, le mieux classé des pays non qualifiés, était prête à remplacer la Chine. Les joueurs éligibles de la sélection chinoise ont été invités à disputer le mois dernier deux matchs au sein de l’équipe Kunlun Red Star, en Kontinental Hockey League, “pour évaluer l’état de la préparation de l’équipe.” A l’évidence, ce double test a été jugé concluant par l’IIHF. Actuellement classée au 32ème rang mondial, la Chine devra affronter trois adversaires de taille aux Jeux de Pékin – le Canada, les États-Unis et l’Allemagne -, tous renforcés par leurs joueurs évoluant en NHL.